Europe Ministère de la Culture et de la Communication Région Réunion Le Port Consiel général de La Réunion

 

"Fleur bleue, être sentimentale : la visite guidée : esthétique de la broderie" / Myriam Omar Awadi

 Cette édition a été réalisée en 2014 dans le cadre du laboratoire de recherche API.
Tiré à 150 exemplaires, elle comprend de 1 à 50 et 25 épreuves d'artiste.
Graphisme : atelier crayon noir, crédit photo/reproduction des œuvres : Stéphane Repentin

 

 

"Thierry Fontaine - L'invention d'une île"

Le catalogue de Thierry Fontaine coédité par l'École Supérieure d'Art de La Réunion et les Éditions LOCO est paru.

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 85L'ouvrage a été présenté au salon du livre à Paris du 20 au 23 mars.
Photographies de Thierry Fontaine
Textes de Christine Ollier et Simon Njami
« Il n'est pas aisé de classer le travail de Thierry Fontaine qui oscille à la périphérie de plusieurs genres. Si son support de prédilection est la photographie, il serait difficile de le définir comme un photographe. Ses différents travaux s'apparenteraient plutôt à des actions, à des mises en scène dont il se charge ensuite de fixer l'image sur la pellicule.
Dans l'œuvre de Thierry Fontaine, différents niveaux de perception sont parallèlement générés par la symbolique de l'image, sa charge poétique et par la manière dont l'artiste l'élabore. Celui-ci pousse effectivement assez loin les instruments de ce que l'on pourrait appeler sa « fabrique de l‘image ».
Si Thierry Fontaine est un artiste aux pratiques contemporaines dont le travail s'inscrit dans les démarches occidentales les plus pointues, il fait corps avec sa culture. Il est natif de l'Île de la Réunion, et nous renvoie incidemment à l'endroit d'où il vient. En cela, il nous parle d'exotisme et pose la question sociopolitique de nos codes perceptifs et des préjugés dont les cultures non dominantes sont toujours prisonnières. Fontaine évite pourtant et à tout prix le politiquement correct. Il désarme avec élégance le cynisme des uns ou la tentative de récupération des autres car il sait intimement où il est et là où il souhaite placer son œuvre, inclinaison qu'il partage avec le poète martiniquais Edouard Glissant. »
Simon Njami
source : http://www.editionsloco.com

 

"Recherche en Esthétique - création insulaire - spécial 20 ans"

Le C.E.R.E.A.P. (Centre d'Etudes et de Re¬cherches en Esthétiques et Arts Plastiques) à la Martinique, nous informe de la parution du n°20 de la revue Recherches en Esthétique sous la direction de Dominique Berthet.
« Ce numéro entamme un tour du monde de la création insulaire qui nous transporte dans des lointains et des ailleurs. Si l'art de la Martinique et celui de la Guadeloupe, naturellement, sont évoqués, le sont aussi celui d'Haïti, de la Répu¬blique dominicaine et de Cuba, pour ce qui est de la Caraïbe, et au-delà, celui de La Réunion, de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française.
Ces différentes études de cas sont précédées de réflexions sur les notions d'îles et d'insularité.[...].
L'île inspire donc deux types de représentations antagonistes. Mais il s'agit généralement d'une perception extérieure. La relation à l'île donne lieu en effet à des approches différentes, selon que l'on est îlien ou continental ; ces espaces ne sont envisagés ni vécus de la même façon par un natif ou un étranger. »
source : www.berthetdominique.wix.com

Dans ce numéro de la revue Recherche en Esthétique, nous trouvons, entre autres contributions concernant la création contemporaine en territoire insulaire et ses problématiques, deux articles faisant un focus sur des artistes réunionnais, dont certains enseignent à l'ESA Réunion :
• Situation de l'art à La Réunion. Le corps de l'île et la posture de l'artiste Stéphanie Hoareau, par Isabelle Poussier.
• Quelle est cette île ? Espaces rêvés et « lieux communs » dans les pratiques plastiques à La Réunion, par Patricia de Bollivier qui propose un focus sur les démarches artistiques de Myriam Omar Awadi, Stéphane Gilles, Esther Hoareau, Jean-Claude Jolet, et Sasha Nine.


"Mondes du cinéma / cinéma - télévision - art contemporain"

Créé par Mounir Allaoui, la revue « mondes du cinéma » édité par LettMotif vient de sortir son 6ème numéro. La revue fait la relation entre “art contempo¬rain” et “cinéma”. ce numéro comprend deux dossiers :
« Trames et trajets : l'écrit / l'image / la parole » partie dirigée par Stephen Sarrazin retrace les axes principaux d'un trajet mené par Jean-Paul Fargier.
« L'image et son dehors » partie dirigée par Mounir Allaoui en partenariat avec l'École Supérieure d'Art de la Réunion dans le cadre de la journée de recherche du 5 décembre 2014.
On peut d'abord y comprendre qu'il y a plusieurs modalités d'existences de ce qu'on nomme cinéma, que de nombreuses manières, gestes ou lieux construisent et dé¬construisent ce qu'on entend par “cinéma”.
Notre revue part de ce principe : il n y a pas qu'un seul monde du cinéma, comme il n y a pas qu'une seule histoire du cinéma… plusieurs histoires, esthétiques, économies vivent, se développent, échangent, s'af¬frontent sous ce terme. Notre ambition est de donner à voir cette diversité, ces mou-vements complexes, souvent antagonistes, qui parfois, sans être le cinéma tel qu'on l'exploite en salle sombre, se réclament ou semblent partager un vocabulaire, une grammaire commune. Ainsi dans ces pages vous croiserez, sans réelle hiérarchie, des oeuvres issues des champs du cinéma tel qu'on l'entend de manière traditionnelle, mais aussi de l'art contemporain, du jeu vidéo, de la télévision, d'interfaces Internet : la parole sera donnée à des auteurs issus de champs d'expressions artistiques ou théoriques qui, bien qu'étant disparates, jouent avec la même intensité dans et autour du paradigme “cinéma”. il s'agira pour nous, tout en ne niant pas les définitions qui séparent et permettent de lire les différents champs d'expressions qui composent les arts visuels, de jouer tout autant que possible à leurs frontières, ou plutôt à leur croisement au point que l'on nomme “cinéma”. »
www.edition-lettmotif.com

 

Facebook